Chers amis,

Depuis le changement de statuts, l’AKF se veut plus proche de ses adhérents et, selon l’idée de madame KOUSMINE, souhaite les responsabiliser :

« Je voudrais que chacun comprenne qu’il ne peut compter que sur lui-même, qu’il est responsable de sa personne, que le corps dont il dispose doit être géré comme n’importe quel autre bien. » selon ses propres paroles.

 

Parmi les 5 piliers de la méthode, 3 peuvent être pratiqués sans l’aide d’un médecin tant ils sont bien expliqués dans les livres du Dr KOUSMINE et des ses élèves. Il suffit d’être encouragé voire guidé par des adhérents plus expérimentés et c’est le but de ces groupes régionaux. Ajouter une bonne hygiène de vie, qui constitue un sixième pilier à la portée de chacun, et la plupart d’entre vous devrait être et rester en bonne santé. Les malades aussi peuvent participer à ces groupes régionaux et bénéficieront du soutien moral, de l’amitié des membres du groupe, mais eux auront besoin du recours à un médecin.

Je peux vous donner quelques idées pour démarrer :

  • faire une démonstration de crème Budwig
  • échanger des livres, des adresses utiles, des recettes…
  • faire les courses ensemble dans les magasins de diététique ou au marché
  • présenter le matériel de cuisine : vitaliseur, germoir…
  • présenter le matériel à lavements et expliquer aux novices comment pratiquer
  • faire de même pour la surveillance du pH urinaire
  • faire constater la différence visible et perceptible au nez entre une huile 1e pression à froid et une huile de grande distribution, de même pour les sucres blanc, roux et complet
  • faire découvrir et/ou cuisiner des produits tels que le pain Essène (à base de graines germées) ou le tofu…

Chaque groupe régional aura sa propre dynamique et fonctionnera à son rythme sous l’impulsion de ses membres, regroupés autour du correspond régional. Au fil de ces rencontres, vont se nouer des liens d’amitié qui vont décupler l’imagination de chaque membre et peut déboucher sur des sorties en plein air, repas préparés ensemble…

A noter qu’il est important de faire adhérer les membres du groupe à l’Association. L’AKF ne peut donner que ce qu’elle a, elle ne vit que grâce à l’argent des cotisations. Si nous ouvrions ces groupes à tous, sans contrepartie, l’association n’aurait alors plus les moyens d’éditer le bulletin et de régler les charges inhérentes à son fonctionnement : l’AKF disparaitraît et son rôle de lien entre tous les adhérents ne serait plus assuré. Nous ne pourrions plus organiser les Rencontres KOUSMINE ni les cours de cuisine.

Prenez en charge votre santé ! La balle est dans votre camp ! Responsabilisez-vous !

J’espère que vous serez nombreux à vivre d’aussi riches et conviviales réunions que celle qui s’est déroulée chez moi le 22 mai 2002.

Amitiés à tous

Suzanne PRENEY
Extrait du bulletin de la Fondation KOUSMINE n° 3 de Juin 2002
N.B. :
La seule mission importante du correspondant local est d’organiser les réunions d’un petit groupe. Toutes les activités proposées ci-dessus (ce n’est pas limitatif : faites-nous part de vos idées) peuvent être présentées par l’un ou l’autre membre du groupe. Si dans le groupe, personne ne connaît tel ou tel point, il peut être fait appel à un membre d’un autre groupe : l’important est de pouvoir se rencontrer afin de progresser ensemble dans l’application de la méthode.
Pour me résumer : si vous ne connaissez pas la méthode mais que vous avez une grande pièce, ou accès à une salle, vous pouvez tout de même aider un groupe à démarrer et devenir correspondant local. Par la suite, les réunions peuvent se passer chez l’un ou chez l’autre selon les possibilités.
Si vous le souhaitez créer un groupe, écrivez-nous et nous vous enverrons un imprimé à remplir pour nous autoriser à faire paraître vos coordonnées dans la prochaine revue.